Comment visiter Rome en 4 jours et ne rien rater ?

Voilà un challenge intéressant : ne rien rater de la ville éternelle ! Quand on y pense, 4 jours c’est à la fois un long week end et une toute petite semaine. Alors comment voir les principaux monuments, s’imprégner de l’histoire de Rome en seulement 4 jours ? Voici un petit guide.Quand on visite une cité qui a plus de 25 siècles d’existence, on sait que l’Histoire va être le centre de ce voyage. Mais les romains, s’ils savent mettre à profit leur riche histoire, savent aussi profiter de l’instant présent. S’il y a beaucoup d’activités à faire, de monuments à voir, on peut aisément s’approprier cette diversité et alterner entre l’antiquité, la renaissance, le Vatican et la Rome contemporaine.

Une plongée dans l’empire romain

Nous prenons le parti de la visite chronologique de Rome. Fondée par Romulus en 753 av J.C, sur les bords du Tibre dans la région du Latium, Rome connut d’abord une monarchie avec les descendants de son fondateur, puis une république, un empire, des états pontificaux et une république aujourd’hui. L’empire romain a laissé une trace colossale dans l’histoire de la ville aux 7 collines.
Colossale est employé volontairement, car ce mot dérive du Colisée, situé plutôt au sud de la ville. Ces arènes sont une des merveilles du monde et un passage obligé pour quiconque séjourne à Rome. Ce bâtiment pouvait contenir entre 50 000 et 75 000 personnes alors qu’il fut construit au cours du 1er siècle de notre ère : une prouesse architecturale et humaine.
A coté on peut visiter le forum romain et le palatinum. Prévoyez bien une journée pour vous imprégnez totalement de ce lieu mythique et de toute l’histoire de l’empire romain

Les états pontificaux et la Renaissance

L’influence de la religion chrétienne sur la ville de Rome est elle aussi considérable. Le Pape, chef visible des chrétiens romains (le chef invisible étant Jésus) et garant de leur unité, y séjourne depuis 325 ap JC. A la fin de l’empire romain, les Pape prirent Rome comme lieu de résidence. La ville devint la capitale des Etats pontificaux avant de devenir le Vatican en 1870, suite à l’unification de l’Italie. Cette Histoire a profondément marqué Rome avec un grand nombre d’églises. Parmi les plus connues se trouvent le Palais St Pierre et la chapelle sixtine. Un immense musée permet de découvrir toute cette riche Histoire au travers des œuvres qui nous restent depuis les etrusques, à l’intérieur du Vatican.
Juste à l’extérieur du Vatican se trouve le chateau St Ange avec ses remparts immenses. Il était le lieu de refuge des papes pendant les différentes invasions des etats pontificaux durant le Moyen Âge.
Le Panthéon se tient fièrement debout à quelques centaines de metres de là, avec son ouverture sur le toit et son architecture imposante.

Rome pendant la Renaissance

Mais Rome est aussi une capitale de la Renaissance, au même titre que Florence ou Venise. Sous l’impulsion des Papes, elle permit à nombre d’artistes de venir y vivre. Parmi les plus connus on peut citer Rafaël, Michel Ange ou Leonard de Vinci, pour ne citer qu’eux. Ils ont révolutionner l’art qui n’était d’un coup plus seulement religieux ou guerrier, mais représentait le monde dans lequel ils vivaient.
Bien sûr ils ont une grande place dans le musée du Vatican avec la chapelle sixtine notamment, mais on peut également les retrouver à la villa Borghese par exemple.

La Rome moderne

Et si vous êtes plus intéressés par la Rome moderne, vous pouvez déambuler dans le quartier de Trastevere. C’est LE quartier où les romains sortent le soir. Situé en bas du Janicule, ce quartier est peuplé d’étudiants, car moins cher que les quartiers plus historiques. Cependant, Jules Cesar y avait une maison…
Plus au nord, vous trouverez la place du peuple. C’est le grand rassemblement où les romains se retrouvent pour fêter les victoires de la Lazio, la Roma ou la Nazionale, mais également l’arrivée de la via del Corso cette grande avenue qui traverse la ville de la place du peuple au Monument à Victor – Emmanuel II.La ville éternelle se renouvelle sans cesse et l’on peut le voir en scrutant de la rue les toits des immeubles. Si vous avez l’occasion, profitez d’un bar rooftop pour admirer une vue magnifique et insolite de Rome et ses colines. Beaucoup de palace 4* en ont, il suffit de regarder ce lien pour avoir une sélection.

S’il vous reste du temps…

Bien sur on peut également citer la fontaine de Trévi, la cour de Cassation (immense batiment baroque sur les rives du Tibre), l’ancien ghetto juif du Moyen-Age, le marché de Campo di fiori, le palais Farnese, la piazza Navonna, les escaliers menant à l’église de la Trinité de Monti (noirs de monde la journée, déserts le soir), l’ile Tibérina, etc etc. Mais en 4 jours, on doit forcément faire des choix.

Du coup le meilleur conseil que l’on puisse vous donner pour visiter Rome en 4 jours serait de vous balader à pieds, de déambuler dans les rues. Bien sûr il est important de réserver vos billets importants (Colisée, Villa Borghese et musée du Vatican) à l’avance sur internet. Cela vous évitera de faire la queue inutilement. Mais entre ces visites, profitez en pour déambuler dans les rues de la ville éternelle. c’est le meilleur moyen de découvrir ses secrets ! Et surtout, venez nous raconter ce que vous en avez pensé !

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Rome est une ville fabuleuse qui mérite selon moi bine plus de 4 jours, mais pour un commencement, c’est déjà bien.

  2. Sebepe dit :

    Entièrement d’accord, il faudrait une année minimum ! Mais parfois on a pas tout le temps qu’on veut et 4 jours c’est déjà pas mal.

  1. 29 septembre 2015

    […] ici en vous proposant quelques idées glanées sur place. Dans la ville aux 7 colines (comme Rome), la marche sera le moyen de transport le plus intéressant. Il vous permettra de découvrir les […]

  2. 14 juillet 2016

    […] le quartier en pleine émergence de Rome. Situé sur la rive droite du tibre, on y trouve de succulents restaurants et des cafés […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.