Top 3 pour une balade en Irlande, autour de Dublin

By 5047, 5 octobre 2017

Sauvage n’est sûrement pas la première image qui vous vienne à l’esprit lorsqu’on évoque la capitale irlandaise. Peut être pour son coté festif (Temple Bar…), on vous l’accorde. Néanmoins nous allons évoquer avec vous trois balades au milieu de la nature à faire autour de Dublin, avec le fameux « Dart » (le RER local) lors de votre séjour en Irlande. L’idée c’est de vous faire découvrir l’Irlande par un autre voie qu’un curcuit qui faire le tour d’Irlande.

La péninsule de Howth et ses falaises

S’il y a un endroit où il faut absolument aller lors de votre voyage à Dublin, quel que soit le temps qui vous est imparti, c’est bien Howth. Non seulement pour son point de vue sur le port de la capitale de l’Irlande et toute la ville, mais aussi pour ses falaises et son phare.
La petite balade commence à l’arrêt Howth. Vous arrivez dans un port de pêcheur battu par les vents et les embruns. Le dimanche promenez vous dans le marché extérieur, prendre des forces avant d’affronter la randonnée.

Une fois sur le sentier, vous allez longer toutes les falaises de la péninsules qui tombent abruptement dans la mer, entre deux plages de galets. Si l’idée vous vient vous tremper un peu, l’eau est en général ente 13 et 16¨C. Les fans de photo seront ravis avec la lumière qui y règne, même par temps gris.

Au printemps les genets sont en fleur et illuminent encore plus le paysage. Bon dès qu’un rayon de soleil pointe le bout de nez, beaucoup de monde en profite en même temps, mais on arrive toujours à se frayer un passage entre les divers chemins qui circulent ans tous les sens.
Ces chemins qui font le tour de la péninsule vous mèneront au phare tout au bout. Il fonctionne toujours bien sûr pour guider les bateaux qui arrivent dans la capitale irlandaise.

Au dessus du phare se trouve un arrêt de bus pour vous amener en 30 minutes dans le centre de Dublin (à la gare principale de Connolly). Bien sur vous pouvez faire cette balade sauvage dan les deux sens. Mais attention, le dart et le bus ne terminent pas si tard que ça.

Sur la corniche entre Bray et Geystones

Cette balade se situe à l’autre bout de la précédente, dans le sud de la capitale irlandaise. Il faut en effet aller à Greystones par le Dart (45 minutes environ). De là vous traverserez le petit village aux couleurs vives pour vous rapprocher de la mer y trouver le sentier qui vous mènera en deux ou trois heures environ à Bray (l’arrêt d’avant dans le trajet du Dart).
Cette balade longera suit ligne de chemin de fer en la surplombant le plupart du temps, offrant ainsi une vue imprenable sur la mer et quelques apparitions du train. Comem à Hoth il s’agit d’une coline qui vient se jeter dans la mer. Mais elle est beaucoup plus abrupte et provoque du coup des changements de temps assez rapides et surprenants. Il peut faire beau et en dix minutes une averse arrive, Il vaut mieux etre prévoyant (comme partout en Irlande) de ce côté là.

Mais si à Howth beaucoup de monde emprunte les sentiers, celui ci est plus pitorresque et enclavé, donc moins fréquenté. Aucune difficulté notable à noter si ce n’est l’humidité qui ne sèche jamais vraiment rendant le terrain parfois glissant. Et quand vous arriverez à Bray, vous serez contents de pouvoir déguster une boisson chaude !

Le parc National des montagnes de Wicklow

Toujours dans le sud de Dublin se trouve un parc national : les montagnes de Wicklow. Elles sont particulièrement connues pour leur rôle essentiel dans la fabrication de la célèbre bière brune irlandaise Guinness !
Plus difficile à atteindre que les deux précédentes cette balade irlandaise en est d’autant plus sauvage. Vous vous retrouverez au milieu de la traditionnelle bruyère, si typique des paysages irlandais. Des sentiers sont dessinés à travers celle ci et vouspourrez notamment voir la cascade Powerscout dans le nord est, proche du village de Greystone (d’où un bus peut vous emmener).
De là vous marcherez sur le chemin du Maulin au dessus ou jusqu’au petit lac de Djouce.
Plus au sud, vous pourrez aussi admirer un lac en forme de cœur à Tonelagee. Mais c’est mois accessible par les transports en commun.
Comme vous etes relativement loin du centre de Dublin, vous pourrez respirer de l’air pur et apprécier le coté sauvage de ce parc national au milieu de votre séjour, comme un break.

Chacune de ces balades mérite qu’on y consacre au moins 4h en comptant le temps d’y aller et de revenir. Mais le mieux est encore d’y passer la journée entière ! En tout cas, l’ile verte (ou l’ile émeraude) regorge de trésors naturels…
Et vous, quelles seraient les meilleures balades que vous avez faites à Dublin ou en Irlande en général ? Avez vous visiter d’autres hauts lieux du tourisme irlandais tel que le Connemara, le falaises de Moher près de Galway, la chaussée des Géants en Ulster, le Kerry ou l’Irlande du sud? ?