Le dilemme de la nourriture en montagne

un pique nique gourmand en montagne

Plusieurs règles sont à observer pour la nourriture en montagne. Et elles peuvent amener à des choix, parfois cornéliens… Voici donc quelques conseils.

Doublez de vigilance

La première règle est de ne pas apporter trop de nourritures nécessitant un conditionnement à basse température. Pourquoi ? Parce qu’il arrive que les équipements de réfrigération vous lâchent. Je suis un montagnard expérimenté et le site mountainspirit nous a fait découvrir les meilleurs astuces pour s’adapter aux monts de Albiez-Montrond.

Prévoyance est de mise ! Optez pour des ustensiles légers et fonctionnels, ceux qui présentent un niveau de norme de sécurités optimales. Par exemple, préférez une petite marmite multifonction. De quoi doit être composée la garde à manger pour aller y faire une escapade agréable ? L’idéale est de planifier un menu équilibré et facile à faire. Ainsi, pas de surprise, pas de déception, pas de maladie du fait de la mal bouffe ne sont tolérables. Mais pourquoi choisir les denrées déshydratées ?

L’expérience a permis de privilégier les nourritures déshydratées. Effectivement, leurs dates de péremption sont assez larges. Aussi, leurs conditionnements très profitables justifient le choix. Les noix, les viandes et poissons séchés ou laqués, les graines et autres sources de glucide déshydratées sont toutes des aliments calorifiques indispensables. Il ne vous restera plus qu’à les réhydratées avec de l’eau, du lait, des grillées pour avoir les énergies nécessaires.

Qu’est-ce qu’on peut manger ?

La matinée sera habituellement consacrée aux activités disponibles sur le site. D’ailleurs le corps a pu se régénérer par la nuit réparatrice, du coup la première nourriture du jour se passera à midi si une boisson chaude suffit au petit déjeuner. On peut prendre tous types de viandes et poissons séchés, des fruits et légumes secs, tous les produits de la pâtisserie boulangerie…Un repas du soir équilibré ! Le soir, il s’agira surtout de prendre des aliments faciles à digérer. Ainsi, les pâtes sont les bienvenues. Mais les aliments riches en énergie telle les sandwichs faits à base de viande.

Sinon, les aliments déjà préparés peuvent faire l’affaire : les salades composées de crudités légumes, des oeufs, les oignons et champignons en boites, les conserves de fromages et jambons, aussi des sardines en boites. La montagne réclame une nourriture riche et réparatrice. En bas des pistes de ski ou à la fin d’une journée de randonnée, le grand classique de cette cuisine de montagne s’impose : commencer par une grillade de poulet, et si vous y êtes pendant la saison de chasse, faites-en une grillade avec votre proie de la journée. Par la suite, n’oubliez pas de déguster la traditionnelle soupe aux légumes qui vous donne de la chaleur avec le froid qui règne en hauteur et qui régénère après une dure journée.
Terminez par la suite votre repas tout en grillant vos marshmallows autour d’un bon feu de joie. Et vous voilà prêt à camper surtout utilisé vos papier allu en guise de four pour les pommes de terre au fromage !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.